20. L’homme aux cercles bleus de fred Vargas (Prix du festival de Saint-Nazaire en 1992)

9/14 du Challenge Livraddict

Résumé :

Je vous mets la 4e de couv’, cette fois non pas par lassitude ni par facilité mais plutôt par honnêteté. Ces quelques lignes m’ont vraiment données envie de lire ce bouquin.

« Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors? »

Depuis quatre mois, cette phrase accompagne des cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de Paris. Au centre de ces cercles, prisonniers, un débris, un déchet, un objet perdu : trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon…

Le phénomène fait les délices des journalistes et de quelques psychiatres qui théorisent : un maniaque, un joueur.

Le commissaire Adamsberg, lui, ne rit pas. Ces cercles et leur contenu hétéroclite sont de mauvais augure. Il le sait, il le sent : bientôt, de l’anodin saugrenu, on passera au tragique.

Il n’a pas tort. Un matin, c’est le cadavre d’une femme égorgée que l’on trouve au milieu d’un de ces cercles bleus.

Mon avis?

  • Le caractère d’Adamsberg se mélange un peu à celle de Pastor de Pennac : leur espèce de douceur, de langueur, les tactiques du travail etc.. Mais, malgré ma mémoire douteuse, je me souviens parfaitement avoir apprécié ce personnage. Dans sa distance, on aperçoit plus les évènements qui arrivent, et les passages plus privés nous consolent de ce manque de détail. Moi qui ne connaissait qu’Hercule Poirot comme héros policier, je n’ai pas été déçue par ce changement de perspectives.
  • L’enquête est bien menée, et le meurtrier est bien trouvé. Mais la fin, toute surprenante soit-elle, je n’ai pas réussi à être tout à fait satisfaite. Peut-être que j’en attendais trop. Ou en tout cas, je souhaitais surement quelque chose de plus phénoménal. Je mentirai si je disais que je n’aimais pas les fins « internes » (tous les personnages trouvent leur place, et les motifs sont déjà présents avant le dénouement final) mais je n’ai pas été saisie. A croire que le flegme du commissaire finit par déteindre pour l’affaire toute entière.
  • Mais! ne crachons pas dans la soupe, j’ai passé du bon temps à lire ce livre (mon premier Vargas). Petite remarque en passant, j’ai été étonnée de savoir que Fred était un femme.. Pourquoi s’en étonner?

Morceaux choisis :

Il entendait dire que les hommes étaient des salauds, que dès qu’ils avaient couchés avec une femme ils la jaugeaient, mais les femmes c’était pire, elles refusaient de coucher avec vous si ça ne leur convenait pas exactement. Comme ça, non seulement on est évalué et pesé, mais en plus on n’a couché avec personne. C’est triste.

Rien ne lui ôtait plus l’usage de la pensée que de voir dix personnes en train de réfléchir. Il lui fallait que le commissariat en finisse avec sa fièvre, fièvre tierce sans doute, et il fallait que plus personne n’attende rien de lui pour qu’Adamsberg puisse suspendre ses propres idées. Et pour l’instant, l’effervescence du commissariat les avait fait détaler comme des soldats apeurés au plus dur du combat. Adamsberg avait sienne l’évidence que faute de combattant les combats s’arrêtent, si bien que fautes d’idées il s’arrêtait de travailler et de s’essayait plus de les déloger des fissures où elles avaient pu se recroqueviller, ce qui s’était toujours révéler vain.

Tout le monde se mit à hocher de la tête, on ne sait pas pourquoi. Il y a des moments comme ça où tout le monde hoche la tête.

Une logique sotte est le démon des esprits faibles.

Publicités

Une réflexion sur “20. L’homme aux cercles bleus de fred Vargas (Prix du festival de Saint-Nazaire en 1992)

  1. Ce livre a été mon premier Vargas également, depuis j’ai lu Pars vite et reviens tard, que je te conseille si tu veux lire d’autres livres du même auteur (logique vu que ce sont les deux seuls que je connais, hum !)… comme toi je pense que j’attendais trop de la fin, mais j’ai néanmoins beaucoup aimé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s