SCSD : ?

Hello les girls!

Aujourd’hui est venu le jour où j’ai décidé de vous présenter le vernis le plus cher de ma collection.

TADADADAAAAAAM

Saluez mesdames le fabuleux, l’extraordinaire SCSD!

Gné? SCSD?

Autrement nommé : Stay classy San Diego by ENCHANTED POLISH <3

Je sens monter la frénésie en vous : « vite vite montre nous ce trésor » (sauf les chanceuses parmi vous qui l’ont déjà – j’espère que vous ne serez pas blasées par mes photos).

MAIS. Je voudrais vous expliquer avant.

Après une photo de ce petit aperçu sur internet, j’ai eu un coup de coeur immédiat. Et écrasant. Pour celles d’entre vous qui ne connaissent pas encore le monde obscur des vernis indies (fait main), il faut que vous sachiez que la « marque » ENCHANTED POLISH est créé par une américaine (Chelsea), et que certaines de ses bouteilles sont limitées en nombre. Elle fabrique par exemple des « monthly » qui ne sont produits que pendant un mois, pour ensuite de plus être disponible DU TOUT. Si vous souhaitez quand même vous en procurer, il faut alors écumer les pages facebook américaines, les blog sale (les ventes de vernis via un blog), ou les sites d’enchères comme Ebay ou encore Storenvy ou Pinterest.

BREF. Je l’ai vu, je l’ai voulu, et je l’ai cherché. LONGTEMPS.

3 mois plus tard, j’ai eu la chance de tomber sur une enchère le vendant, et je suis restée accrochée à mon écran de PC jusqu’à 6h du mat’ pour le surveiller de près.

Il a réapparu quelques fois sur des sites de reventes (retailer) comme chez Meimei Signature ou sur la Pshiiit Boutique (donc nettement moins chers), mais la guerre fait rage, et plutôt que d’être tendue comme un string à chaque fois, j’ai fait le choix de vendre un bras pour assouvir mon addiction.

Avant même de le recevoir, j’avais très très très peur d’être déçue, peur de ne pas le trouver à la hauteur du prix auquel je l’avais arraché.

Alors je sais pas si le prix influence sur mon appréciation, mais une fois posé, je l’ai adoré : a-do-ré.

Et une dernière chose : ce petit est tellement tellement particulier, qu’il est quasi impossible à prendre correctement en photo. J’ai fait tout mon possible, mais vraiment ne perdez pas de vu qu’il est 40 000 fois plus OUF que ce que vous allez voir.

Allez, je me tais, je vous montre tout ça.

20140429_003152 20140429_003436 20140429_003419 20140429_003410 20140429_003242 20140429_003235 20140429_003255 20140429_003305

La luminosité habituelle que j’utilise le rend plus rose et plus clair que ce qu’il est en réalité.

Le voici, sans aucun filtre, plus proche de sa couleur réelle :

20140429_003323

SCSD est un rose-rouge holographique. Dit comme ça, il n’a pas l’air si particulier. Mais vous ne trouverez nulle part ailleurs un rose si rouge sans être rouge. Ni un rouge si rose. Il est le milieu parfait, à la fois aussi dense qu’un rouge, mais en même temps pimpant comme un rose pêchu. Son holo n’est pas flashouille du genre attention les yeux, mais heureusement, car sinon sa couleur serait moins perceptible.

(La première photo est une photo de la bouteille, alors que la seconde est le vernis en macro posé sur mon ongle)

20140429_003618 20140429_003901

Moi qui n’aimais pas le rose, j’ai été absolument convaincue. Et SCSD a d’ailleurs ouvert la porte à toutes les autres nuances de roses qui ont maintenant envahis ma vernithèque.

Une NPA est NPA partout : qu’elle soit chez elle, ou au travail, ou dans les transports, les halogènes ou les rayons du soleil sont ses meilleurs alliés :)

Alors, quand dans le train, quand un peu de luminosité naturelle me fait coucou, et bah je lui répond! Et ça vous montre que selon l’angle de lumière, la couleur varie du rose au rouge-rose. Je n’ai malheureusement pas eu la chance d’avoir un soleil éclatant pour vous le montrer sous son jour le plus brillant, mais ça sera pour la prochaine fois!

20140427_095726 20140427_095733 20140427_095800 20140427_095807 20140427_095846 20140427_100220 20140427_100208 20140427_100137 20140427_100152 20140427_100203

Vous avez vu cette couleur? J’ai envie de courir le reposer!

20140427_095746 20140427_095737

Sur toutes les photos, j’ai posé une couche de base (Bonder de ORLY), deux couches de SCSD et une couche de top coat (Seche Vite de SECHE VITE). J’ai trouvé l’application très agréable, et le séchage est rapide.

Un bonheur, ce petit château enchanté!

Avez-vous été conquise? :)

Mon groupe de copine NPA cherche activement un dupe à ce petit, je vous tiendrais au courant.

Je vous envoie des bisous, et je vous souhaite un bon début de semaine!

<3

Publicités

Comparatif de bases : Bonder VS Essie + nail art américanisé

Bonjour!

Après plusieurs semaines d’utilisations, je me dit qu’il est tant aujourd’hui de partager avec vous la révélation de l’année! L’année vient certes seulement de commencer, mais je ne pense pas trouver mieux en matière de base :)

La très gentille Maoya nous ventait ces mérites, et quand ma base de ESSIE (Nourrish me) est venu à manquer (et venu à devenir difficile à poser tellement elle s’était épaissie), je me suis dit qu’il était temps que je saute le pas.

Voici donc, devant vos yeux curieux et ébahis : la base Bonder de ORLY : LA base qui sauve les vernis difficiles à poser de la vente!

Son secret : du caoutchouc dans sa composition, ce qui fait adhérer le vernis plus facilement à l’ongle, et pour plus longtemps!

A quoi ça vous servirait que je vous vante ses mérites, sans preuve?

Alors, j’ai orchestré un combat dont le résultat est sans conteste!

20131229_232528

J’ai pris comme challenger une base quelconque, qui promet uniquement une bonne protection de l’ongle, et une bonne tenue du vernis.

Et pour ce crash test, j’ai eu besoin de 2 vernis difficiles à appliquer. J’ai choisi :

20131229_234407

  • Freya’s cats de PICTURE POLISH : la couleur de ce vernis est une merveille, mais côté application, c’est vraiment l’enfer. Très transparent, et ne supportant pas les multiples passages de pinceau dans la même zone, ce fut un excellent cobaye de ce test.
  • Perceval de A ENGLAND : Idem, une couleur vibrante et magnifique, mais l’accroche ridicule d’avec l’ongle en rend l’application très douloureuse. Et du coup, les coups de pinceaux en sont très visibles.

20131229_232551

J’ai posé la Bonder sur le majeur et l’auriculaire, et la base ESSIE sur l’annulaire et l’index. La Bonder laisse un fini semi-mat quand la couche sèche, et laisse une pellicule un peu collante (et là, on comprends comment le vernis pourra mieux tenir dessus!).

Dès la première couche, le résultat est flagrant!

20131229_233058 20131229_233145 20131229_233129 20131229_233124

Je vous promet n’avoir pas essayé de favoriser ma nouvelle base chouchou : autant de passage de pinceau sur l’une et sur l’autre base.

comparatif photo bondr vs essie

On voit bien que Freya’s cats est beaucoup mieux déposé sur la Bonder, avec moins de gros trou.

comparatif 2 bonder vs essie

Sur Perceval, on voit que sur la Bonder, une seule couche pourrait presque suffire alors que sur ESSIE, on peut voir des trous.

Sans conteste, n’est-ce pas? La Bonder est vraiment révolutionnaire pour moi! J’ai hâte de la tester avec des vernis holographiques impossible à poser sans base à eau (comme les LAYLA) ou encore Flip flop fantasy e CHINA GLAZE!

Bien sûr, à la deuxième couche, on ne voit plus trop la différence si on pose une plus grosse couche sur la ESSIE.

20131229_234208 20131229_234229 20131229_234244 20131229_234443

Cette association de couleur m’a fait fortement pensé à l’Amérique, et comme j’ai décidé cette année de partager avec vous des nails art facile et rapide à faire, je me suis amusée à accentuer la référence.

Les outils :

20131229_235508

Vous allez avoir besoin de vernis liner : j’utilise les liner Art club de COLOR CLUB, que je trouve vrailment bien fluide et couvrant et facile à manier.

Puis, un posca blanc pour dessiner des motifs plus petits : je prends toujours ceux avec des mines assez fines PC – 1M 0.7 mm.

Le nail art Amérique (facile ♦◊◊)

20131229_235539 20131229_235634

En 2 min, j’ai tracé des lignes sur l’annulaire, de plus en plus fin au liner, et j’ai dessiné des étoiles pleines sur le majeur avec le posca :)

Américain, non?

20131229_235618

Bonne journée à vous, et prenez soin de ceux qui vous aiment.

<3

Swatch de Very ornamental de ILNP : enfin un rouge qui me plait!

Bonjour bonjour!

Je me sens sur un bon rythme de croisière dites donc! A un moment, je m’étais dit qu’un article par jour était super cool, mais on se rend vite compte que ce n’est possible que quand on a des articles en stocks! Parce que faire une manucure + nail art + photos + écriture d’article tous les jours, ça serait vraiment vraiment fou.

Donc vous le devinez, j’ai encore quelques articles en stocks pour les prochains jour, de quoi vous accompagner toute en présence vers la nouvelle année :D

Aujourd’hui, comme vous l’auriez peut-être devinez dernièrement, je vous parle de mon nouvel amour : ILNP (I Love Nail Polish).

Les vernis de Barbra n’ont vraiment vraiment rien à envier aux grandes marques comme ESSIE ou OPI, parce que vraiment ils cartonnent. Que ce soit au niveau de la brillance, de la composition, des couleurs, de l’opacité, de la tenue, tout est au rendez-vous. Il y avait eu tout un remous sur la planète NPA il y a quelques mois, avec la sortie de sa gamme des ultra chromes, un peu pour concurrencer les Chaméleons de DANCE LEGEND.

Mais si mais si, vous aviez vu voir un peu partout des noms comme Birefringence, ou Cygnus loop non? De pures merveilles.

La révélation a commencé par Mutagen, un petit rejeté de la fratrie. C’est un ultra chrome à dominance verte, allant du doré au violet : une TUERIE. Effectivement, le vert est surement une couleur difficile à porter, et difficile à accorder avec les vêtements. La seule chose que j’aurai à reprocher aux ultra chromes, c’est que je ne sais jamais où les ranger dans ma vernithèque (puisque je trie par couleurs)!

Après ce premier électrochoc, j’en suis à 15 merveilles de la marque, en 2 commandes XD et je ne suis pas prête de m’arrêter!!

Allez, arrête ton blabla me dites-vous! Place au vernis!

20131221_022608 20131221_022635 20131221_022715

Voici donc devant vos yeux scruteurs : Very Ornamental, un des trois vernis de la nouvelle collection de ILNP sorti il y a peu (que j’ai acheté en pré-commande, en bonne fan). Je vous présenterai bientôt ses deux autres amis : A fresh evergreen et Nostalgia.

20131221_022946 20131221_022540 20131221_023807 20131221_023804 20131221_023833

Petite fiche?

  • Very Ornamental est un vernis rouge holographique. Dans le flacon, j’ai eu peur que ce soit un rouge tirant sur le framboise, mais en fait, c’est un vrai rouge. La photo de ma main entière de loin est l’exacte teinte de ce vernis, alors que les photos de près lui donne un air rose. La lumière artificielle fait ressortir de côté holo mais malheureusement donne une illusion rosée. Mais je peux vous assurer qu’il est bien rouge! C’est un rouge doux, parce que le holo ne pète pas la rétine, brillant, mais sans être criard. J’ai vraiment eu un grand coup de coeur pour cette teinte, je pense avoir enfin trouver un rouge que je pourrai facilement porter.
  • Au niveau de la texture, c’est donc un vernis holographique linéaire (j’ai l’impression que le holo dit linéaire est celui qui part en halo à partir du point de lumière, alors que le scatter holotise tout l’ongle, sans faire attention au point de lumière qui tombe sur l’ongle).
  • L’opacité des vernis holo de ILNP sont vraiment très bien. 2 couches ont suffit pour un rendu parfaitement opaque.
  • Côté application, c’est un délice. Le bouchon est long, fait d’une matière un peu caoutchouteuse pour plus d’aggripant (ce qui est bien pour les maladroites comme moi!), et vu de haut, il a un petit renfoncement au centre, ce qui les rendent rapidement reconnaissables dans une vernithèque façon helmer. Le pinceau est du genre long et légèrement carré biseauté, ce qui est parfait pour vernir l’arrondi de la cuticule.
  • Pour la tenue, avec du Sèche vite, il m’a parfaitement tenu 2-3 jours sans éclat ou autres, mais ayant raté son nail art, je n’ai pas voulu le garder plus longtemps.
  • La dépose a été très facile, mais assez pénible. Tout comme tout vernis rouge, on a vite la chair des doigts rougie si on ne change pas son coton pour faire tous les doigts (radine!). Mais un dernier coup de coton sur les doigts et HOP! Je note ici, que juste après la pose de vernis, pour nettoyer ce qui a dépassé, ce vernis rouge est un amour de propreté. A l’inverse des rouge crèmes, le vernis débordé part sans problème, sans s’élargir en nuage rougeâtre!

Voici une petite photo avec le flash pour voir le holo plus fort :

20131221_023848

Et un peu de focus :

20131221_022723 20131221_022857 20131221_023008 20131221_023445

Faites comme si c’était vraiment rouge hein?

Les photos du dessus sont prises avec les objectifs macro et microscope que j’ai acheté au Japon, se mettant sur les téléphones portables. A moi les ultra zoom!! Vous aimez?

Comme je voulais encore quelque chose dans le thème de Noël, et comme ce rouge s’y prêtait vraiment bien, j’ai tenté quelque chose que je maîtrise absolument pas : le stamping!

20131221_032700

J’ai dégainé ma nouvelle plaque MOYOU que je venais juste de recevoir, la Festive 04, et j’ai choisi de stamper le 2e motif de la ligne du haut en partant de la gauche (ouuuh un flocoooon).

Malheureusement, je n’avais pas de vernis blanc assez couvrant (j’ai utilisé le blanc pour french de KIKO), et surtout, je n’ai pas encore le coup de main pour stamper droit, donc le résultat fut une catastrophe…

collage main gauche collage main droite good

L’avantage du stamping, c’est que c’est vraiment rapide, et ça donne la possibilité d’avoir quelque chose d’identique sur les deux mains, pour un nail art qui dure 5 min de temps. Sauf quand c’est foiré X:(

Par contre! J’ai une super nouvelle pour celles qui comme moi ne savent pas encore stamper droit! Avec avoir poser votre couleur de base, si vous mettez d’abord une couche de top coat avant de stamper (bien sûr, on attend que tout sèche), et vous vous apercevez que le stamp n’est pas satisfaisant, vous pouvez passer un coton imbibé d’alcool à 70° et HOP! PRESTIDIGITATION! On frotte un peu, et le stamp s’en va sans un mot, sans que la manucure de dessous bouge d’un poil! Vraiment salutaire pour les perfectionnistes comme moi!

Malheureusement pour moi, je n’ai connu cette tactique que le lendemain, mais heureusement pour vous, je vous la partage!

BREF, entraînons-nouuuuuus!

20131221_032907

BISOUS <3

PS : vous pouvez retrouver ce vernis ILNP sur sa boutique, également sur son etsy, et vous pouvez la suivre sur sa page facebook :)

Nail art de Noël!

Re bonjour les amis!

Il fait encore si noir dehors que sans horloge, on ne pourrait savoir si c’est la nuit ou le jour…

Bref! Nous sommes le 24/12 et c’est un bon jour pour vous soumettre, OOOH public impitoyable, mon nail art de Noël. Noël = intemporellement rouge (merci Coca), donc j’ai choisi de nail arter mon Arcane Fire que je vous présentai précédemment.

20131128_224907_wm20131128_225303_wm 20131128_225813_wm

Je vous passe l’éternel complainte de la perfectionniste (« Je ne suis pas satisfaite, tellement peu, que j’ai enlevé ce nail art dès que j’ai pu »), et on passe à l’étape suivante!

Mes outils (je suis une fan de liste) :

  • Alllors! Bien sûr, j’ai eu besoin de peinture acrylique : Jo sonja’s blanche et noire
  • Pinceau de détails Roubloff DK13R taille 2
  • Poudre de velours vert et paillettes rouge
  • Du stripping tape
  • Du top coat non accélérateur de séchage
  • CHINA GLAZE Fairy dust, pour les paillettes du pouce, de l’index et de l’auriculaire
  • BARIELLE Starchild, SMITTEN POLISH Glass elevator et LUSH LACQUER (ou maintenant Polish me silly) Twinkle twinkle periwinkle, pour ce qui est des cadeaux sur l’annulaire.

LE POUCE (excusez les cuti sèches à cause de l’hiver…) :

20131128_225640_wm

J’ai d’abord peint la forme global du corps en blanc, puis j’ai fait les contours en noir, et j’ai finalement posé des petites touches de Fairy Dust pour faire scintiller le tout!

Petite photo de non-focus pour vous montrer comme ça brille!

20131128_225233_wm

L’INDEX (cuti dans un état encore plus lamentable) :

20131128_225628_wm

J’ai tenté de faire une étoile-flocon avec la technique du stripping tape (mettre pleins de bande dans tous les sens et se concentrer sur les pointes), et bah j’aurai dû plutôt tenter le main-lever, le résultat aurait été surement plus probant et aussi plus rapide! Petits pois, Fairy Dust pour cache-misère et VOILA!

LE TERRIBLE MAJEUR :

20131128_225618_wm

J’ai posé au pinceau du top coat non accélérateur de séchage, en essayant d’esquisser la forme d’un sapin (ce fut très très très douloureux). Puis, avant que ça ne sèche, j’ai laborieusement saupoudré de poudre velours verte, achetée pour BornPrettyStore, et j’ai ajouté des paillettes rouges pour signifier les boules de déco, et un peu de stripping tape pour imager les guirlandes.

L’ANNULAIRE (le moins pire niveau cuti sèche et niveau nail art raté) :

20131128_225653_wm

J’ai tout d’abord superposé 3 carrés blanc à la peinture, et j’ai posé des touches de 3 vernis paillettes différents pour faire le papier cadeau, avant de dessiner les contours et les noeuds. Le mieux réussi, et le plus simple et rapide à faire!

Petite photo de profil pour re-regarder le super papier cadeau quand même!

profil

L’AURICULAIRE (qui passe aussi) :

20131128_225757_wm

Pour le coup, j’ai essayé de faire un cadeau de biais, mais la réalisation est la même que les autres. D’abord la forme en blanc (et là sur le coup, on se demande si on a calculé tous les angles), puis du Fairy Dust en papier cadeau, et enfin le contour en noir – sans oublier le petit noeud!

***

J’ai en fait voulu essayé le vernis velours, mais avouons que ce ne fut pas une grande réussite. Peut-être que ce genre de vernis ne m’aime tout simplement pas? Et peut-être qu’une pose intégrale aurait été plus réussi? Ça m’apprendra à essayer d’être pertinente et originale!

20131128_225913_wm

Je vous dit à bientôt et je vous souhaite de très joyeuses fêtes sur cette dernière photo de groupe <3

Swatch de Arcane Fire de CIRQUE (collection Alchemy)

Bonjour!

Je vous présentais Perceval de A ENGLAND la dernière fois : un sublime rouge bien vibrant, et je l’ai porté quelques jours seul pour voir si il était de mon rouge..

20131114_233357_wm

Finalement, j’en suis arrivée à me dire qu’il avait quelque chose qui ne cadrait pas avec mon goût. De base, je ne suis pas une fille à rouge, et en plus, je ne suis pas du genre irisé. Pleins de mes copinettes en sont amoureuses, et je comprends tout à fait pourquoi. Mais je resterai sur mon Malaga wine de OPI (un rouge plus foncé, moins brillant, plus crème).

Ce qui est étonnant, c’est de pouvoir dire : c’est un très beau vernis, mais pas à mon goût. Et de vraiment penser que c’est un super vernis..

En vérité, j’ai bien mis 7 jours pour jauger ce petit, et moi qui avait planifié un petit nail art dessus, je me suis retrouvée coincée avec une manucure qui pâtit.

DU COUP, j’ai swatché un autre vernis rouge, pour nail arter dessus.

Je vous présente donc aujourd’hui Arcane fire de CIRQUE, de la dernière collection Alchemy.

20131126_023537_wm20131126_024515_wm 20131126_024211_wm

 

Comparé à Perceval, Arcane fire est un rouge un peu plus sombre, tirant aussi sur le Framboise. Comme je n’ai pas eu de grand grand soleil, je n’ai pas pu admirer comme il fallait les micro paillettes or qui parsèment ce vernis.

20131126_023426_wm 20131126_023444_wm 20131126_023507_wm 20131126_023537_wm 20131126_023544_wm 20131126_023756_wm 20131126_023703_wm 20131126_023633_wm 20131126_023656_wm 20131126_023822_wm 20131126_023916_wm 20131126_023924_wm

 

Questions pratiques :

  • Il a une teinte de rouge ruby profond, comme le décrit la marque. Un rouge tirant sur le framboise et parfois un peu vers le marron/bordeaux.. Il est plein de micro flakie or, ce qui lui rend un peu de lumière, mais nécessite un top coat glossy pour le faire briller (mes photos sont avec une couche de Sèche vite).
  • Arcane Fire a une base de couleur un peu jelly (un peu en transparence, qui créé comme un espace en suspension!)
  • Malgré sa jellitude, l’opacité est au rendez-vous : 2 couches suffisent. Attention, à la première couche, on s’attend au pire, un truc un peu violet/framboise et on tremble! Mais la seconde nous ramène rapidement à une couleur bouteille :D
  • Son application est normal : pinceau ni trop fin ni trop épais, il faut peut-être plus charger son pinceau que pour un vernis crème. REMARQUE : j’adore le bruit, un espèce de tintillement subtil, à l’ouverture des vernis CIRQUE!
  • Pour sa tenue, je ne pourrai pas trop vous éclairer, puisque je ne l’ai gardé que 3 jours, mais il a fait le job!
  • La dépose n’est pas trop fatiguante. Forcément un chouia plus long que pour un vernis crème, pas besoin de papillotes.
  • Je me suis amusée à essayer de trouver le pourquoi de son nom. Arcane Fire : nous fait forcément penser à du rouge, avec le feu. L’arcane est la dose de mystère dans les tours de magie, ce qui est gardé secret dans le fonctionnement d’un tour de magie. Donc un feu magique, comme gardé sous le dôme de vernis? Ce qui expliquerait les flakies or :D OU ALORS, la marque a voulu prendre le contre sens de Arcane rain fell, qui est le nom d’un album de musique du groupe Draconian (ce qui expliquerait le vert de Lichen? Un vert un peu dragon?)

Le lendemain, j’ai pu prendre des photos sous lumière naturelle (même pas assez soleilleux)…

20131126_120249_wm 20131126_120301_wm 20131126_120254_wm

 

Voilà voilà! J’espère que je vous avez pas trop manqué? Et que je ne vous blase pas du rouge, parce qu’un 3e va venir se présenter à vous très bientôt (d’une de mes nouvelles marques fétiches)!

Allez, je file vous concocter l’article sur le nail art que j’ai fait sur ce vernis!

A tout de suite!

PS : Et en fait, je n’ai pas réussi à trouver l’amour chez Arcane Fire. Je vous l’avez dit, je suis difficile en rouge. Et finalement, en re-regardant les photos de Perceval, il me plait bien. Mais je l’ai gardé suffisamment longtemps pour savoir que sur moi, en vrai, il me plaira moins. A quoi est dû ce sacré paradoxe…?

Swatch de Perceval de A ENGLAND

Bonjour mesdames!

J’ai enfin sauter le pas et je me suis procurer le fameux rouge glam créé par Adina de A ENGLAND. Je crois me souvenir que je ne vous avais jamais parlé de cette marque. A ENGLAND est pour moi LA marque a tester et à avoir chez soi, tellement l’opacité, l’application, le séchage et la tenue et surtout la magnificence des teintes méritent d’être connus de la planète entière!!!!

D’ailleurs, Adina nous a concocté une nouvelle collection qui avait été annoncée pour décembre, mais qui en fait sera disponible d’ici la semaine prochaine sur les sites d’achats de vernis :

collection 2013 AE

Oui, cette année fut la fête du holo, et vu comme ça, la première teinte pourrait être un dupe du kiko holo gris, la 2nde pourrait peut-être ressembler à Never nude de CIRQUE, et la 3e à un holo argent normal, mais quoiqu’on en dise IL ME LES FAUT!

Bref, aujourd’hui, je vous parle d’un AE que j’ai moins aimé que les autres. Je ne sais pas si c’est dû au fait que je ne sois pas trop une fille à rouge, mais Perceval n’a pas été à la hauteur de Saint George. Et pourtant, quelque chose m’attire quand même chez lui…

Sans titre 20131114_233300_wm

  • Sa teinte : c’est un rouge rouge avec une légère base de gris, ce qui lui donne un aspect de velours (mais vraiment aucun aspect sombre dans la couleur). Il est constitué de fines shimmer rouges, qui attrapent le regard selon l’angle de la lumière, et viennent scintiller du fond du vernis. Ces teintes avec une illusion de profondeur sont vraiment la marque de Adina. Sur les photos sous lumière jaune, le vernis parait avoir un reflet rose, qui n’existe pas en réalité.
  • Son opacité : parfaite! Parfaite! Comme presque tous les AE, à la première couche, c’est déjà presque totalement opaque! La pigmentation est maximale, pour une couleur profonde et éclatante!
  • Son application : voilà le seul point qui m’a chagriné. Surement à cause des shimmer qui lui donnent un effet metallique, à la moindre inattention, les traces de pinceaux envahiront vos ongles. Bon, avec une farouche attention, et un arrêt respiratoire, ça passe limite limite. En fait, à la première couche, je me suis attachée à remplir l’ongle (cotés, cuti), en laissant de côté le problème des traces de pinceaux, et à la seconde couche, j’ai bien chargé mon pinceau, et j’ai tâché de ne faire que 3 traits droits d’un coup sec, pour qu’il y ait le moins de trait de pinceau visible possible.
  • Sa tenue : 2 jours et demi que je le porte sans top coat, et à part un minuscule écaillement au bout d’un de mes index, il survit à la vaisselle, et à toutes les tâches quotidiennes (coup de portes, ouvrage de canettes, gratouilles aux chats…)
  • Il me fait me prendre pour Maman Noël… et ma mère a trouvé que c’était une couleur de dame adulte…
  • Perceval fait parti de la légende arthurienne, c’est l’un des chevaliers de la table ronde. Vous le retrouvez dans le roman de Chrétien de Troyes : Perceval ou le conte du Graal. Le lien avec sa teinte? Il porte une armure vermeil, et il est mêlé à une histoire de 3 gouttes de sang…

20131114_232934_wm 20131114_233219_wm 20131114_233018_wm 20131114_233049_wm 20131114_233339_wm 20131114_233357_wm 20131114_233604_wm

 

Au lendemain, je vous ai pris des photos à la lumière naturelle sans filtre : on le voit dans sa vraie teinte rouge (en plus avec ce fond vert, je suis vraiment maman Noël..).

20131115_120809_wm 20131115_120922_wm 20131115_120924_wm 20131115_120943_wm 20131115_121132_wm 20131115_120625_wm 20131115_120729_wm 20131115_120737_wm 20131115_121142_wm 20131115_121145_wm 20131115_121206_wm 20131115_120609_wm 20131115_121428_wm

 

Il est tout à fait rouge, mais en même temps très lumineux, sans jamais tirer vers le rose.

Avec le Malice de CHANEL, et le Red-y and willing de CHINA GLAZE, on peut dire que je suis cernée de rouge sexy!

Pouvez-vous deviner le nail art qui va l’orner? ;) A bientôt pour le savoir!

One stroke fleuri

Bonjour les filles!

Comme promis, je vous montre ce que j’ai tenté sur mon joli My boyfriend scales walls d’hier.

wpid-20131101_015143_wm.jpg

Pour aller contre cette gris-attitude, j’ai choisi de faire des fleurs en one stroke, et j’ai choisi volontairement des couleurs qui pètent bien :

wpid-20131101_213205_wm.jpg

J’ai utilisé :

  • Une palette (mais un couvercle en plastique aurait aussi fait l’affaire)
  • Mon pinceau plat biseauté Roubloff taille 6 (acheté sur la boutique de Yoko)
  • Un petit ex-pot de yahourt en verre avec une moitié d’eau (j’en met pas plus sinon, j’en met partout)
  • De la peinture Jo Sonja’s : Napthol red light pour le rouge-orangé, et Yellow orange pour le jaune-orangé

Et j’ai surtout matifié mes ongles avant l’étape peinture! Merci le vernis matifieur KIKO!

wpid-20131101_020312_wm.jpg wpid-20131101_020401_wm.jpg wpid-20131101_020410_wm.jpg

 

Et GO pour le one stroke! On trempe son pinceau dans les deux couleurs, on fond les couleurs sur la palette, on visualise les pétales, on monte le pinceau, on vrille ce dernier entre les doigts tout doucement, tout en faisant de micro-vagues, on replace le pinceau droit et on finit le pont.

Difficile de décrire la technique en mot, et même en photo, je vous conseille d’aller regarder les vidéos de Tartofraises ou de Yoko (ici aussi). Sinon, vous pouvez aussi aller voir le blog de Tenshi no Hana, qui rox à mort la technique du one stroke!

Je suis vraiment loin des ces 3 nail artistes de compétitions, mais comme chacune le dit si bien, le secret est l’acharnement! Alors : je m’acharne!

wpid-20131101_223812_wm.jpg wpid-20131101_223859_wm.jpg wpid-20131101_223906_wm.jpg wpid-20131101_223914_wm.jpg wpid-20131101_223822_wm.jpg wpid-20131101_223922_wm.jpg wpid-20131101_223931_wm.jpg

 

Je pense passer par une étape au carton, où je pourrai m’entraîner plus souvent, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée de s’habituer au papier, alors que la surface de l’ongle est vraiment trop différente à celle du papier….

En tout cas, je vous souhaite de passer une excellente journée, et je vous dis à  bientôt!

wpid-20131101_015102_wm.jpg